african maskscollection mestach
Start ] Omhoog ] création d'une collection ] Oiseaux-Mairie-Paris ] Déces Arman à 76 ans ] Willy-Mestach ] Arte-Arts du mythe ] Malichine ] Bella Hein ] Ivoires Africains ] Traces-Moba-Togo ] Falgayrettes-Leveau ] Leloup ] Picasso Afrique ] interview-marchands ] dintenfass ] cinq continents ] arts premiers ] Kokabolana ] Henry Stanley ] Francine Maurer ] Mestach l'Africain ] [ collection mestach ] Sablon Arts Premiers ] vente Ginszberg ] Pierre Amrouche ] Vrai ou faux Art Africain ]

A fine Eastern Pende Panya-Gombe African mask. Coll.: David Norden

African Art books I like | Genuine African Masks

Mestach l'Africain dévoile ses trésors inédits

Masque kwese, 27 cm.(Pierre Bergé & Associés)

La collection de cet octogénaire, l'une des plus importantes au monde, est présentée pour la première fois en Europe. 111 chefs-d'oeuvre choisis dans son antre bruxelloise.

 
Par BÉATRICE DE ROCHEBOUET. Publié le 08 juin 2007 sur lefigaro.fr 
 
« POUR mieux comprendre les motivations de l'oeuvre des»Peuples sans écritures*, symbolique par choix ou par nécessité et pénétrer le sens du»graphisme* anthropologique de l'idée devenue image dans les trajets de la pensée primordiale, il nous faut redécouvrir»l'intelligence du coeur* des truismes initiaux que l'instinct n'a jamais oublié, réapprendre à»lire* ce qui n'est pas écrit. » Cette quête où seule la sensibilité conduit aux chemins de la connaissance anime depuis toujours le Bruxellois Willy Mestach. Sur les pas de son maître André Breton persuadé que seul « le seuil émotionnel peut donner accès à la voie royale », ce collectionneur engagé, qui vient de fêter 83 ans de vie de rébellion et de sagesse, de coups de chance et de coups de gueule, s'est pris d'une passion sans fin pour les arts premiers.
 
Ce « roi des Songyes » comme il aime plus volontiers se faire appeler, n'avait pas les moyens de continuer à acheter la grande statuaire classique comme les Byieris ou les Fangs, dont il a gardé toutefois un modèle suintant, superbe ! Son aventure de peintre évoquée à l'entrée de l'exposition par un portrait cubiste de sa mère, qui lui a « insufflé le goût de la collection », l'a conduit vers des objets aux formes abstraites, tantôt douces, tantôt brutales, puissantes par leur simplicité et leur symbolique. Autant de nuances de contrastes que les trois commissaires de cette exposition - Patrick Mestdagh, président de Bruneaf (17e édition bruxelloise consacrée aux arts premiers), Marc Leo Felix et Patrick Didier Claes - ont mis en scène dans un parcours privilégiant les affinités de formes et d'esprits. 111 objets au total, et non pas 100 comme prévu, pour être sous la protection de ce chiffre bénéfique vanté par un sage chinois.
 
Le dialogue est aussi subtil que l'oeil de Willy qui « a toujours eu le flair pour dénicher la pièce maîtresse » estime ses proches, tous admiratifs de cet homme « au caractère bien trempé, au verbe sans retenue, à l'exigence pointilleuse comme tout amateur de renom ». Le parcours débute tendrement par les couples comme cette paire de Lubas du Kasai fondatrice du clan et se termine sous la force brutale des fétiches songyes, tel celui provenant du sous-groupe Bena-Kibeshi ramené en 1920 par le gouverneur général Heenen. Entre les deux : un couloir de masques songyes tous différents selon la fonction et la région, tous impressionnants par les contours et couleurs géométriques. Un hommage à la modernité de ces objets expressionnistes pour la plupart disparus avec les razzias « arabes » de la fin du XIXe siècle.
 
Identité culturelle perdue
 
C'est ce côté surréel qui a attiré notre collectionneur. De la sculpture bicéphale Lobi du Ghana en bois et croûte sacrificielle, au bois semi-odorant, en forme de main ouverte, à cinq petites branches comme des doigts de Tanzanie. De ce masque luba, singe stylisé aux joues gonflées par des réserves de nourriture, au masque circulaire yela blanc avec ses courbes pour les yeux et ses obliques pour les joues. Du bouclier songye en forme de haricot gravé de sillons, à la canne nyamwezie de Tanzani, emblème de pouvoir matériel comme celui du « meneur de troupeau » des civilisations à élevage, ou spirituel comme celui du « guide pastoral ». C'est le seul objet avec lequel Willy partirait sur une île déserte.
 
« Hors de son milieu, retiré de son contexte, non seulement géographique mais aussi social, l'objet perd son identité culturelle » explique le collectionneur dans l'épais catalogue fort bien documenté et, pour une fois, accessible à tous. De la panoplie du»colonial* au mur du»collectionneur* associé aujourd'hui à l'art contemporain, on tend à oublier la relation de l'objet africain avec son milieu d'origine, faisant abstraction de l'évidente implication ethnologique. »
 
Après des années passées à comprendre l'intelligence des formes des arts premiers - titre du catalogue riche en réflexions intimes recueillis à partir des petits bouts de papiers conservés avec soin par sa femme Marthe -, Willy Mestach s'est mis à « explorer le primordial, au travers du chamanisme, par un retour à la nature dans ses formes, ses matières et ses mythes. Ce mystique a retrouvé cette « Terre mère ; matrice originelle, dont nous sommes issus et où finalement, l'on retourne ».
 
Jusqu'au 29 juin, de 10 heures à 19 heures, chez Pierre Bergé & Associés, 40, place du Grand-Sablon, 1000 Bruxelles. Tel : + 32 2 504 80 30 et www.bruneaf.be

groupe de discussion sur l'Art Africain 
Par amour pour l'Art Africain.
 

 

buy african masks
African masks from Known Collections

African Antiques Newsletter

Build Your Dream Collection !

I never thought I would receive so much information's about the African art world !
Free Newletter.
Subscribe today : 

Free African Art Authenticity Report
 

 

african art on facebookDear African Art Collectors,

Discover the African Art books I like or join me on facebook

African Antiques is the archive and not growing much anymore but still updated.

Visit African Art to join our free newsletter and read recent African Art News.

For the last news about  collection mestach you should join our African Art Club and become an insider of the African art market.

And if you are a collector of African Art, have a look at our exclusive African Art Collection for sale.

David Norden


Mail David Norden
Sint-katelijnevest 27
ANTWERPEN-Belgium

Any questions?
Call us at +
32 3 227 35 40

african art | home | african art shop

In this section:
Start
Omhoog
création d'une collection
Oiseaux-Mairie-Paris
Déces Arman à 76 ans
Willy-Mestach
Arte-Arts du mythe
Malichine
Bella Hein
Ivoires Africains
Traces-Moba-Togo
Falgayrettes-Leveau
Leloup
Picasso Afrique
interview-marchands
dintenfass
cinq continents
arts premiers
Kokabolana
Henry Stanley
Francine Maurer
Mestach l'Africain
collection mestach
Sablon Arts Premiers
vente Ginszberg
Pierre Amrouche
Vrai ou faux Art Africain 

African art books

The Tribal Arts of Africa

The Tribal Arts of Africa
Author: Jean-Baptiste Bacquart

more African Art books I like


read also : Start ] création d'une collection ] Oiseaux-Mairie-Paris ] Déces Arman à 76 ans ] Willy-Mestach ] Arte-Arts du mythe ] Malichine ] Bella Hein ] Ivoires Africains ] Traces-Moba-Togo ] Falgayrettes-Leveau ] Leloup ] Picasso Afrique ] interview-marchands ] dintenfass ] cinq continents ] arts premiers ] Kokabolana ] Henry Stanley ] Francine Maurer ] Mestach l'Africain ] [ collection mestach ] Sablon Arts Premiers ] vente Ginszberg ] Pierre Amrouche ] Vrai ou faux Art Africain ]

Buy David Norden's African Antiques | AA group English | AA Français | Privacy & Earning disclaimer | Become our partner |  The African Antiques newsletter | African Art Club | facebook african art

 mail David Norden phone +32 3 227.35.40