african masksPicasso Afrique
Start ] Omhoog ] création d'une collection ] Oiseaux-Mairie-Paris ] Déces Arman à 76 ans ] Willy-Mestach ] Arte-Arts du mythe ] Malichine ] Bella Hein ] Ivoires Africains ] Traces-Moba-Togo ] Falgayrettes-Leveau ] Leloup ] [ Picasso Afrique ] interview-marchands ] dintenfass ] cinq continents ] arts premiers ] Kokabolana ] Henry Stanley ] Francine Maurer ] Mestach l'Africain ] collection mestach ] Sablon Arts Premiers ] vente Ginszberg ] Pierre Amrouche ] Vrai ou faux Art Africain ]

A fine Eastern Pende Panya-Gombe African mask. Coll.: David Norden

African Art books I like | Genuine African Masks

La première exposition de Picasso en Afrique


groupe de discussion sur l'Art Africain
 
Par amour pour l'Art Africain.

 

Librairie d'Art Africain
La sélection de David Norden

 

L'art africain a joué un rôle important dans l'oeuvre de Picasso. Et pourtant aucun de ses tableaux n'a été, jusqu'ici, exposé sur ce continent. En 1972, quelques affiches et dessins avaient été présentés à Dakar, grâce à l'insistance de Léopold Sédar Senghor, l'ancien président du Sénégal. Aussi l'exposition "Picasso et l'Afrique", à Johannesburg (Afrique du Sud) est-elle une première. Elle a lieu dans la galerie de la Standard Bank, établissement bancaire.

Google  

trouvé dans LE MONDE | 16.02.06 Johannesburg, correspondance
C'est doublement un événement puisque l'exposition, ouverte le 10 février, met en contact Picasso avec ses sources africaines. Quatre-vingts peintures, dessins et sculptures du maître espagnol, prêtés pour l'essentiel par le Musée Picasso de Paris, sont associés à une trentaine d'oeuvres élaborées pour la plupart en Afrique francophone : des masques baoulé de Côte d'Ivoire ou pendé du Congo, des sculptures dogons, provenant de collections publiques et privées d'Afrique du Sud.

"Nous avons voulu créer un dialogue entre les deux continents", explique Laurence Madeline, une des commissaires de l'exposition et conservatrice au Musée Picasso de Paris. 

Sites utiles
"Picasso and Africa"
Présentation (en anglais) de l'exposition organisée à Johannesburg (Afrique du Sud) dans une galerie de la Standard Bank, jusqu'au 19 mars 2006
Musée Picasso (Paris-3e)
Informations pratiques et agenda des expositions
"Picasso-Dora Maar"
Présentation de l'exposition du Musée Picasso, jusqu'au 22 mai 2006, sur le site de la Réunion des musées nationaux (RMN)

read also: Picasso back to Africa (English)

Les pièces africaines sont réunies dans un atrium central entouré d'une coursive où sont installées les oeuvres de Picasso, notamment Trois Visages sous un arbre (1907), reprise pour l'affiche, Femme dans un fauteuil (1927), plusieurs études pour Les Demoiselles d'Avignon (1907) et Nature morte avec cerises (1943).

"UN RÊVE IMPOSSIBLE"

Picasso n'a jamais mis les pieds en Afrique. Mais, raconte Laurence Madeline, sa rencontre avec les "arts nègres" fut "un véritable choc". Elle explique : "En 1907, Picasso travaillait sur Les Demoiselles d'Avignon. Il avait le sentiment d'être arrivé au bout d'une inspiration. Sa découverte de l'art africain lui a fait comprendre qu'il n'était jamais allé assez loin."

Le dialogue entre Picasso et l'Afrique du Sud avait mal commencé. En 1973, quand le musée de Johannesburg avait acheté un dessin du peintre, un Arlequin, la presse s'était déchaînée, accusant le gouvernement de dépenser de l'argent pour un tableau "repoussant". Aujourd'hui, tous les journaux saluent cette exposition.

Mener à bien ce projet ne fut pas aisé. "On en parlait comme d'un rêve impossible. Trop ambitieux, trop cher", raconte Bénédicte Alliot, la directrice de l'Institut français d'Afrique du Sud (IFAS). Ce rêve a pu se concrétiser grâce à un partenariat entre gouvernements français et sud-africain.

Et surtout grâce à l'appui du secteur privé. La Standard Bank a relevé le défi, en prenant à sa charge la majeure partie du coût de l'exposition, qui dépasserait 1 million d'euros. Cette institution financière est la seule à posséder une galerie et une expérience de ce genre d'événement.

Avant "Picasso et l'Afrique", la Standard Bank a accueilli deux rétrospectives majeures, consacrées à Chagall et Miro. Plus récemment furent exposés les précieux manuscrits de Tombouctou, qui quittaient pour la première fois le Mali pour un autre pays d'Afrique.

"La Standart Bank est un vrai mécène qui s'engage au-delà de l'organisation de l'exposition, explique Me Alliot. Non seulement l'entrée est gratuite, mais l'établissement prend en charge le transport des enfants des écoles, notamment celles des townships. Dans le contexte sud-africain, où l'accès à la culture est encore réservé à une élite, c'est essentiel."

L'IFAS, l'ambassade de France et la Standard Bank, avec quelques autres sponsors, ont également financé, outre le catalogue de l'exposition, un manuel didactique à l'usage des enseignants qui accompagneront les enfants.

Pour que cette exposition soit l'occasion d'un véritable échange, l'IFAS a demandé également à une vingtaine d'artistes sud-africains, peintres mais aussi danseurs ou musiciens, de préparer une "réponse à Picasso". La présentation de ce travail doit avoir lieu le 9 mars, dans une salle de spectacle du centre de la ville.

L'exposition "Picasso et l'Afrique", ouverte jusqu'en mars à Johannesburg, doit se rendre au Cap, à la galerie nationale Iziko, du 13 avril au 21 mai. Elle ne pourra pas voyager, faute d'infrastructures adéquates, dans d'autres pays du continent.

Fabienne Pompey  
Article paru dans le Monde du 17.02.06    

read also: Picasso back to Africa (English)

"Picasso et l'Afrique" à Johannesburg, première exposition sur le continent

2006-02-06 17:21:36 JOHANNESBURG (AFP)trouvé sur  http://actu.voila.fr/

Des peintures et sculptures de Pablo Picasso sont présentées pour la première fois en Afrique à l'occasion d'une exposition à Johannesburg puis au Cap, la première à "établir un dialogue" entre le grand maître et l'art africain qui l'a tant inspiré.

L'exposition "Picasso et l'Afrique", présentée en avant-première lundi, met en parallèle quelque 80 peintures, dessins et sculptures de l'artiste --qui n'a paradoxalement jamais posé le pied sur ce continent-- et une trentaine d'objets d'art africain, tels que des masques Dogon du Mali ou Fang du Gabon, issus de collections privées et publiques.

"C'est une première. Nulle par ailleurs dans le monde, il n'y a eu d'exposition montrant la relation entre l'oeuvre de Picasso et l'art africain", a déclaré Marilyn Martin, de la Galerie nationale sud-africaine Iziko et commissaire de l'exposition avec Laurence Madeline, conservatrice du Musée Picasso de Paris, d'où viennent la plupart des oeuvres.

"L'influence de l'art africain sur Picasso se retrouve dans ses oeuvres de plus grande valeur (...) Elles ont tant de valeur qu'elles en sont devenues des icônes", a ajouté Mme Madeline.

Quand Picasso découvre l'art africain en 19O7 à Paris, "c'est un vrai choc": "Il était en train de peindre Les Demoiselles d'Avignon (...) Tout à coup il a découvert l'art africain et il a compris qu'il n'était jamais allé assez loin", a-t-elle dit. Selon elle, ce choc a permis à Picasso de se "lâcher" et de s'affranchir d'une peinture académique.

Les oeuvres exposées en Afrique du Sud, des études pour "Les Demoiselles d'Avignon" datant de 1907 à "La Femme dans un fauteuil rouge" de 1929 jusqu'au "Musicien" de 1972, témoignent de cette découverte qui influencera l'artiste durant toute sa vie.

Les oeuvres du peintre sont exposées dans plusieurs salles autour d'une rotonde dans laquelle sont présentés les masques et autres objets d'art provenant pour la plupart de Côte d'Ivoire, du Gabon, de République démocratique du Congo, du Liberia, du Mali et du Nigeria.

"Nous avons voulu créer un dialogue entre Picasso et l'art africain", a ajouté Mme Martin. "Il a appris de l'Afrique comment transformer le convexe en concave, des joues potelées en joues creuses", a-t-elle ajouté.

L'exposition présente également de nombreuses photographies du peintre espagnol né en 1881 et mort en 1973, ainsi que des citations de l'artiste sur l'art africain.

"Les masques n'étaient pas seulement des sculptures comme les autres. Pas du tout. C'était des objets magiques", a-t-il ainsi déclaré lors d'une conversation retranscrite dans l'ouvrage "Oeuvres complètes" publiée en 1996.

Ouverte au public du 10 février au 19 mars à la Standard Bank Gallery de Johannesburg, l'exposition, réalisée en partenariat avec l'Institut français d'Afrique du Sud et l'ambassade de France, sera ensuite présentée du 13 avril au 21 mai à la Galerie Iziko au Cap (sud-ouest).© AFP.

read also: Picasso back to Africa (English)

buy african masks
African masks from Known Collections

African Antiques Newsletter

Build Your Dream Collection !

I never thought I would receive so much information's about the African art world !
Free Newletter.
Subscribe today : 

Free African Art Authenticity Report
 

 

african art on facebookDear African Art Collectors,

Discover the African Art books I like or join me on facebook

African Antiques is the archive and not growing much anymore but still updated.

Visit African Art to join our free newsletter and read recent African Art News.

For the last news about  Picasso Afrique you should join our African Art Club and become an insider of the African art market.

And if you are a collector of African Art, have a look at our exclusive African Art Collection for sale.

David Norden


Mail David Norden
Sint-katelijnevest 27
ANTWERPEN-Belgium

Any questions?
Call us at +
32 3 227 35 40

african art | home | african art shop

In this section:
Start
Omhoog
création d'une collection
Oiseaux-Mairie-Paris
Déces Arman à 76 ans
Willy-Mestach
Arte-Arts du mythe
Malichine
Bella Hein
Ivoires Africains
Traces-Moba-Togo
Falgayrettes-Leveau
Leloup
Picasso Afrique
interview-marchands
dintenfass
cinq continents
arts premiers
Kokabolana
Henry Stanley
Francine Maurer
Mestach l'Africain
collection mestach
Sablon Arts Premiers
vente Ginszberg
Pierre Amrouche
Vrai ou faux Art Africain 

African art books

The Tribal Arts of Africa

The Tribal Arts of Africa
Author: Jean-Baptiste Bacquart

more African Art books I like


read also : Start ] création d'une collection ] Oiseaux-Mairie-Paris ] Déces Arman à 76 ans ] Willy-Mestach ] Arte-Arts du mythe ] Malichine ] Bella Hein ] Ivoires Africains ] Traces-Moba-Togo ] Falgayrettes-Leveau ] Leloup ] [ Picasso Afrique ] interview-marchands ] dintenfass ] cinq continents ] arts premiers ] Kokabolana ] Henry Stanley ] Francine Maurer ] Mestach l'Africain ] collection mestach ] Sablon Arts Premiers ] vente Ginszberg ] Pierre Amrouche ] Vrai ou faux Art Africain ]

Buy David Norden's African Antiques | AA group English | AA Français | Privacy & Earning disclaimer | Become our partner |  The African Antiques newsletter | African Art Club | facebook african art

 mail David Norden phone +32 3 227.35.40