african maskstresors exotiques
Start ] Omhoog ] Dapper Bresil ] le Louvre ] Smithsonian-Disney ] Tatouages ] Ethnologie Geneve ] masques-Barbier-Mueller ] Fondation Barnes ] quai branly ] musee de l homme ] cultures jacobins toulouse ] confluences Lyon ] [ tresors exotiques ] retour patrimoine ] Tervueren sons Afrique ] Zoo humain ] Wamp Musees Afrique Ouest ] Enquete sur le traffic d Art Africain ]

A fine Eastern Pende Panya-Gombe African mask. Coll.: David Norden

African Art books I like | Genuine African Masks

Trésors exotiques dans toute la France

trouvé sur LE MONDE | 12.01.07  
 
 


groupe de discussion sur l'Art Africain

Par amour pour l'Art Africain.

Librairie d'Art Africain
La sélection de David Norden.

Depuis quelque temps, les "primitifs" réapparaissent dans les vitrines des musées régionaux. Le Musée des beaux-arts de Rennes a sorti les siens de ses réserves, le temps d'une exposition. Ils sont aussi au centre du Musée d'art et d'histoire de Rochefort, qui a rouvert ses portes le 16 décembre. Le Muséum d'histoire naturelle de Rouen va montrer, à partir du 23 février, quelques chefs-d'oeuvre méconnus venus du Pacifique. Issoudun, La Rochelle, Toulouse, Lyon et Angoulême préparent des opérations semblables.


e l'ancien hôtel Hèbre de Saint-Clément, à Rochefort, il ne reste que deux façades. Derrière ces murs du XVIIIe siècle, l'architecte Pierre-Louis Faloci a construit un bâtiment de verre et béton, organisé sur quatre niveaux, autour d'un vaste atrium. Les collections retracent l'histoire de cette ville nouvelle posée sur les bords de la Charente, par Colbert, tête de pont pour des explorations et des voyages au long cours, scientifiques ou militaires. Les navigateurs, les savants, les soldats, les administrateurs coloniaux ont rapporté quelques pièces de leurs pérégrinations. Elles sont de valeurs inégales, mais, pour la plupart, fort bien documentées : terres cuites funéraires agni (Côte-d'Ivoire), sculptures indiennes (belle effigie du dieu Ganesh), armes japonaises, porcelaines chinoises, et surtout un bel échantillon d'objets venus des îles du Pacifique, notamment grâce aux frères Lesson, qui participèrent à des expéditions maritimes au début du XIXe siècle. Le musée charentais s'est d'ailleurs associé avec le Centre Jean-Marie-Tjibaou de Nouméa pour mettre en valeur sa collection kanak. Des artistes contemporains vivant en Nouvelle-Calédonie ont laissé, après un séjour à Rochefort, des sculptures guère convaincantes, mais cette confrontation sera peut-être fructueuse.

A Issoudun, le Musée de l'hospice Saint-Roch a reçu en 2002 d'importantes collections d'arts primitifs (1 000 pièces, essentiellement de Papouasie-Nouvelle-Guinée) données par la congrégation des missionnaires du Sacré-Coeur, rejointes par la donation de Cécile et Fred Deux, artistes qui habitent la région. L'établissement est aujourd'hui fermé pour agrandissement.

Le Muséum de La Rochelle (arts polynésiens provenant notamment des voyages de Dumont d'Urville), lui aussi en travaux, doit rouvrir en juin 2007. Comme celui d'Angoulême (très bel ensemble africain), qui devrait rouvrir en 2008. Le Muséum de Toulouse a récupéré sa grande sculpture nimba (Guinée) ; elle sera au centre de ses collections d'arts primitifs, qui seront présentées en 2008. Le Musée des confluences de Lyon, héritier du Muséum d'histoire naturelle, doit ouvrir en 2009 son bâtiment futuriste à la pointe de la presqu'île, entre saône et Rhône. Mais son directeur, Michel Côté, expose déjà régulièrement ses collections extra-européennes, qu'il complète par ses achats.

A Rouen, le Muséum, fermé depuis des années, présente dans quelques jours les pièces majeures rapportées du Pacifique, dans les années 1830, par l'amiral Cécille. Notamment une proue de bateau maori, "chef-d'oeuvre considérable", estime Roger Boulay, qui achève l'annuaire des collections océaniennes de 112 musées de France. Il a ainsi repéré quelques trésors comme la collection de Mgr Douarre, premier évêque de Nouvelle-Calédonie, conservée au Musée Bargoin de Clermont-Ferrand ("une perche des îles Cook, unique dans les collections françaises", affirme-t-il). Au Musée de Dieppe, le chercheur a repéré 60 pièces océaniennes, un résultat modeste : "Mais il s'agit des vestiges de l'expédition menée par l'amiral Duperré, à bord de La Coquille, dans les années 1830, dont un précieux cahier rempli d'échantillons de tapas (tissus à bases de fibres végétales)".

Elle est révolue l'époque où le Musée d'art et d'histoire de Saint-Brieuc mettait sur le trottoir, sans états d'âme, des pièces "exotiques" tirées des réserves de la caserne Charner où il était installé ; c'était dans les années 1960, mais au milieu des années 1990, le conservateur du Musée des beaux-arts de Lille expédiait encore ses collections d'arts primitifs au Muséum d'histoire naturelle, pour faire la place à une collection de marbres académiques du XIXe siècle.

Aujourd'hui, le "primitif" - l'expression "arts premiers" n'a pas convaincu - a le vent en poupe. Pourquoi cet engouement ? Il y a incontestablement eu un "effet quai Branly". Les conservateurs de musée comme le public ont vu les projecteurs de l'actualité braqués sur ces pièces. Roger Boulay remarque que les opérations pédagogiques, les conférences ou les présentations de ces objets font le plein auprès de tous les types de visiteurs.

Et on assiste à un envol du prix de ces pièces sur le marché de l'art - le masque blanc du Ngil fang vendu par les héritiers du collectionneur et marchand Pierre Vérité, a été adjugé, en juin 2006, 5 millions d'euros. Les élus, eux aussi, sont devenus sensibles à ces collections dont les valeurs d'assurance grimpent tous les jours. "Prosaïquement, ce qui a de la valeur est digne d'être montré", constate Claude Stéfani, attaché de conservation au Musée de Rochefort, et qui avait déjà inventorié les collections océaniennes du Musée de Chartres. Il remarque que le désintérêt pour les collections d'outre-mer avait coïncidé "avec la décolonisation ; l'intérêt revient quand cette page d'histoire a été tournée, non sans mal".

"Aujourd'hui, explique François Coulon, conservateur au Musée de Rennes, privilégier le discours anthropologique par rapport au discours esthétique, ou l'inverse, est totalement obsolète. Parce que ces collections concernent, à différents titres, les Français de toutes origines, à commencer par ceux dont les racines sont, par exemple, africaines ou océaniennes. Ces témoignages font partie, qu'on le veuille ou non, de notre patrimoine. Mais, du coup, il faut cesser d'avoir un point de vue occidentalocentriste."

Claude Stéfani appelle de ses voeux la mise en place d'un réseau d'établissements concernés par les arts extra-européens. Le Musée du quai Branly, hier menaçant (il était soupçonné de vouloir siphonner les plus belles pièces des musées de province pour les exposer à Paris), a déjà engagé un début de collaboration avec les principaux établissements des régions.


Emmanuel de Roux
Article paru dans l'édition du 13.01.07

 

buy african masks
African masks from Known Collections

African Antiques Newsletter

Build Your Dream Collection !

I never thought I would receive so much information's about the African art world !
Free Newletter.
Subscribe today : 

Free African Art Authenticity Report
 

 

african art on facebookDear African Art Collectors,

Discover the African Art books I like or join me on facebook

African Antiques is the archive and not growing much anymore but still updated.

Visit African Art to join our free newsletter and read recent African Art News.

For the last news about  tresors exotiques you should join our African Art Club and become an insider of the African art market.

And if you are a collector of African Art, have a look at our exclusive African Art Collection for sale.

David Norden


Mail David Norden
Sint-katelijnevest 27
ANTWERPEN-Belgium

Any questions?
Call us at +
32 3 227 35 40

african art | home | african art shop

In this section:
Start
Omhoog
Dapper Bresil
le Louvre
Smithsonian-Disney
Tatouages
Ethnologie Geneve
masques-Barbier-Mueller
Fondation Barnes
quai branly
musee de l homme
cultures jacobins toulouse
confluences Lyon
tresors exotiques
retour patrimoine
Tervueren sons Afrique
Zoo humain
Wamp Musees Afrique Ouest
Enquete sur le traffic d Art Africain 

African art books

The Tribal Arts of Africa

The Tribal Arts of Africa
Author: Jean-Baptiste Bacquart

more African Art books I like


read also : Start ] Dapper Bresil ] le Louvre ] Smithsonian-Disney ] Tatouages ] Ethnologie Geneve ] masques-Barbier-Mueller ] Fondation Barnes ] quai branly ] musee de l homme ] cultures jacobins toulouse ] confluences Lyon ] [ tresors exotiques ] retour patrimoine ] Tervueren sons Afrique ] Zoo humain ] Wamp Musees Afrique Ouest ] Enquete sur le traffic d Art Africain ]

Buy David Norden's African Antiques | AA group English | AA Français | Privacy & Earning disclaimer | Become our partner |  The African Antiques newsletter | African Art Club | facebook african art

 mail David Norden phone +32 3 227.35.40