BEB -n

Belgische eenheid - nationaal

Entente Belge - nationale

Belgische Einheid - national



APPEL POUR L’ENTENTE DES BELGES. 

La Belgique est en peril !

En 181 ans, notre pays avait réussi, malgré deux guerres, grâce à la solidarité et à la force de travail de son peuple, à assurer à sa population un des dix niveaux de vie le plus élevés du monde et à y occuper une place importante.

Aujourd’hui, tout cela est en péril suite à une politique incohérent. Le pays sombre inconsciemment dans le séparatisme. Depuis les années soixante, la BELGIQUE nourrit en son sein deux nationalismes qui conduisent à la rupture. Les divers communautés devraient à chaque fois, nous apporter pacification et progrès.

Mais, que voyons-nous ? Le contraire ! Les luttes continuent, plus âpres que jamais.

Une poignée de minorités voudrait maintenant nous entraîner plus loin, jusqu’au divorce du pays. CA SUFFIT ! Tous les sondages le prouvent : la plus grande partie de la population reste attachée à l’UNITE du pays. Elle veut que le pays travaille à la priorité des priorités :  la lutte contre le chômage, la pauvreté, la sécurité, l’extrémisme, etc …

Il faut donner, de diverses manières, l’occasion de s’exprimer à la majorité silencieuse, à cette part profonde de la population qui veut vivre en harmonie.

LE PEUPLE EST SOUVERAIN !

Il doit aux grandes heures de son destin, s’exprimer directement et sans ambiguïté pour dire NON à la fin du pays, et OUI à sa volonté de vivre ensemble.

QU’ON LUI DONNE LA PAROLE !

Allons-nous laisser démanteler notre pays contre la volonté générale de la population, par l’action d’une minorité ? Où nous mène-t-on ?

Il faut que tous, FRANCOPHONES, GERMANOPHONES et NEERLANDOPHONES mesurent les funestes conséquences d’une séparation.

La plus inquiétante est évidemment l’amorce fatale d’un appauvrissement généralisé auquel nul n’échappera, car il est faux de prétendre que chaque région serait plus prospère séparée, qu’unie dans contexte NATIONAL.

Nous voulons offrir comme avenir à notre JEUNESSE autre chose que le chômage, la misère ou le départ à l’étranger. Ne pas enfermer la BELGIQUE dans des querelles communautaires est notre but, mais l’ouvrir à la construction de l’EUROPE, de l’édification de la PAIX et du relèvement du TIERS-MONDE, offrir aux BELGES des solidarités, des liens qui unissent plutôt que des querelles qui déchirent.

Voilà le seul AVENIR qui en vaille la peine.

Quant à nous, au nom de cet avenir, notre résolution est prise. Il faut que quelqu’un se lève pour empêcher l’irréparable et engager ensemble le pays dans d’autres voies que celles, funestes, où il se précipite tête baissée.

La BELGIQUE vaut mieux que la répétition d’éternelles querelles de clocher. Les BELGES valent mieux que cela..

Nous en appelons, au-delà des appartenances linguistiques, des idéologies, des confessions partisanes, au MOUVEMENT pour l’ENTENTE des BELGES-nouveau.

Notre mouvement est un nouveau PARTI POLITIQUE. Nous ne demandons à personne de renier ce qu’il est. C’est le rassemblement de tous, hommes et femmes, toutes générations et conditions confondues, FRANCOPHONES, GERMANOPHONES et NEERLANDOPHONES, croyants et non-croyants, fraternellement UNIS.

La Belgique n’est pas morte, sauf dans l’esprit de ceux qui veulent la tuer! Nous voulons aider la majorité silencieuse de notre pays à s’exprimer directement et renouer sur de nouvelles bases le dialogue entre tous.

Nous mesurons les risques de l’entreprise. Les ennemis de la Belgique, ceux qui font carrière dans le séparatisme, les arrivistes du régionalisme, ne nous épargneront ni leurs attaques, ni leurs sarcasmes. Peu importe! Une seule volonté nous anime : SAUVER notre PAYS et notre PEUPLE.

Nous avons l’espérance que nous serons rejoints progressivement par foule de ceux et celles qui veulent encore vivre ensemble dans une BELGIQUE UNIE et PROSPERE.

N’entrons pas dans l’histoire à reculons en ressuscitant des sous-nationalismes du passé.

Nous, au contraire, nous voulons une BELGIQUE UNIE, JEUNE et MODERNE, avec un esprit ouvert à l’EUROPE et au MONDE.

C’est donc, avec ESPOIR, que nous vous lancerons ce message d’avenir. Il faut redonner confiance et espoir aux BELGES et surtout aux JEUNES. Rien n’est jamais perdu, il n’est jamais trop tard.

L’histoire n’est pas irréversible. Elle est faite de la volonté ou de la résignation des homme et des femmes. Une régionalisation raisonnable peut se justifier, mais on veut maintenant nous entraîner trop loin jusqu’ à l’éclatement.

Nous refuserons de couvrir encore par notre silence une politique d’abandon. Regroupons-nous tous ensemble, sans esprit préjugé, afin de construire la BELGIQUE de demain et d’assurer aux BELGES un avenir digne d’eux.

Pour le comité organisateur,

G. Cleyman

Président National