La Capoeira les cours

Qu'est-ce que la Capoeira ?

La Capoeira est une lutte créée à l'origine par les esclaves noirs et qui contient toute l'âme du Brésil. Elle développe la force, l'agilité, la discipline et l'expression corporelle.

Les esclaves se sont inspirés de leurs danses africaines traditionnelles pour développer ce style de combat. C'était un moyen pour eux de résister à la violence quotidienne qui régnait dans les plantations.

Il s'agit d'un jeu athlétique qui fait appel à la souplesse et à la maîtrise du corps.
Il n'est pas question de gagner des points ou de franchir la ligne d'arrivée ; c'est un jeu au cours duquel les participants rivalisent d'adresse, d'élégance et de malice.
Le capoeiriste doit savoir attaquer et se défendre, mais aussi maîtriser les sauts acrobatiques et les nombreux mouvements inspirés du monde animal (floreo) qui agrémentent le jeu.



La formation d'un capoeiriste consiste également en l'apprentissage des chants et des instruments de musiques traditionnels, à savoir :

Le Berimbau (arc musical)
Le Pandeiro (tambourin)
L'Atabaque (tam-tam)

La musique et les chants traditionnels exercent une influence directe sur le jeu.



Les origines de la Capoeira

Une danse étrange née dans la jungle

L'origine de la Capoeira remonte donc au début de la colonisation du Brésil par le Portugal, basée sur un système esclavagiste.
Pendant plus de 3 siècles, le pouvoir négrier a sacrifié des milliers d'esclaves dans les plantations. Le mélange des ethnies était systématique : il fallait brouiller les mémoires ou les dresser les unes contre les autres.
Pourtant l'héritage d'Afrique a survécu. Les esclaves apportèrent leur culture et leur religion, et parmi cela, quelque chose qui ressemblait à une danse étrange, aux gestes similaires à certains animaux, et dans laquelle les mouvements des pieds et du corps se faisaient remarquer.

L'intensité avec laquelle les esclaves étaient traités, opprimés et brutalement punis, renforça leur désir de liberté et ils commencèrent à lutter pour le droit de vivre dignement. Les esclaves qui s'enfuyaient des Senzalas (cases où ils étaient gardés), se retrouvaient dans la jungle et organisaient les Quilombos.
Le manque d'armes, la nécessité de survivre et de résister au pouvoir colonial, firent que cette danse se transforma en lutte de vie et de mort, symbole de liberté.

Pratique interdite

Après l'abolition de l'esclavage, les Noirs libérés émigrèrent vers les grands centres urbains dans l'espoir d'acquérir une liberté économique et financière.
Mais par faute de scolarisation, de qualification professionnelle adaptée aux grandes villes, le peuple noir se trouva rejeté par la société et tomba dans la marginalité.
Il se trouva acculé par la misère et sans possibilité d'améliorer son niveau de vie.

Au début du 20ème siècle, à Rio de Janeiro, Recife et Salvador, il y avait beaucoup de groupuscules de capoeiristes considérés alors comme des criminels professionnels faisant leur propre police.
La Capoeira fit l'objet de répression et suite à l'avènement de la république ainsi que face à la vague de la criminalité, les pratiquants furent sommairement regroupés pour des travaux forcés. Selon le code pénal ils étaient passibles de 2 à 6 mois de prison.

La Capoeira continua ainsi jusqu'en 1937, lorsque le président Vargas révoqua la loi d'interdiction, autorisant sa pratique au sein d'académies.
Ainsi est née la première académie officielle : "Centro de Cultura Fisica de Capoeira Regional" créée par Mestre Bimba. Il changea la vocation de la Capoeira, et d'instrument de l'insurrection, elle devint, en tant que forme d'expression artistique, une grande institution.



Grille Horaire


Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Centre de Formation Sportive
rue des Augustines 44
1090 Bruxelles
19.00-20.30


Cal



19.00-20.30
débutants

Cal
1900-20.30


Cal



14.00-15.30
enfants
15.30-17.00
Roda

Defcross
K. Begaultlaan 9
3012 Wilsele - Leuven









10.00-12.00
débutants
Cal

D.W.A.
rue de la Concorde 11
1050 Bruxelles



20.45-22.15
Débutants
Babuino

20.45-22.15

Débutants

Babuino








Professeur Cal Matos


Cal Matos fait partie du groupe Capoeira Brasil