Association pour la Promotion des Animaux de Basse-cour Belges


Association

Grandes volailles

Volailles naines

Canards et oies

Dindons

Activités

Petites annonces

Info utile

Liens

Grandes volailles

|Ardennaise |Combattant de Bruges |Coucou des Flandres |Fauve de Hesbaye |Pondeuse de Zingem
|Brabançonne |Combattant de Liège |Coucou d'Izegem |Herve |Poule de la vallée de la Zwalm
|Braekel |Combattant de Tirlemont |Famennoise |Malines |Poule de Zottegem

Ardennaise

Coq Ardennais à camail argenté

 

Origine : L’Ardennaise est une très ancienne race belge qui a conservé jusqu’à nos jours beaucoup de caractéristiques de la poule primitive dont elle descend. Peu est connu de son origine exacte comme c’est souvent le cas avec des races très anciennes mais on suppose que l’Ardennaise descend de l’ancienne race gaélique, la Gauloise. Les premières descriptions de l’Ardennaise datent de la deuxième moitié du dix-neuvième siècle. Plusieurs spécialistes de volailles de ce temps décrivaient l’Ardennaise et plusieurs de ses variétés. En 1893 l’Union Avicole de Liège était fondue à Liège et cette association a immédiatement soutenu l’Ardennaise ce qui a mené à une période prospérée jusqu’au début de la guerre. Dans cette période des centaines d’Ardennaises étaient exposées dans nombreuses variétés.

 

Caractéristiques : Les Ardennaises modernes sont encore très rustiques et ont encore beaucoup de caractéristiques d’oiseaux sauvages. Elles deviennent facilement sauvages, volent et dorment dehors dans les arbres les plus hautes pendant toute l’année. Quand on les prend dans la main, elles commencent souvent à crier et ne se taisent pas avant qu’elles soient relâchées. Toute la journée elles sont en train de chercher à manger avec un enthousiasme inépuisable. Bref, l’Ardennaise est la race idéale pour celui qui a beaucoup d’espace ou des broussailles. Les poules pondent toujours 120 à 150 oeufs par an. Certaines poules couvent et élèvent leurs poussins eux-mêmes. 

 

Ardennaises à camail argentée

Aspect général : L’Ardennaise est une poule du pays pas trop lourde. Des sujets jeunes ne pèsent qu’à peine deux kilos et les vieux maximum 2,5 kg. C’est une volaille fière, érigée et bien caréné. Le dos est long et incliné vers l’arrière. La queue est longue et bien fermée chez la poule qui accentue la forme carénée. La crête est simple, pas trop grande et droite chez les deux sexes. Très remarquable est la pigmentation foncée du visage, des barbillons et de la crête. L’intensité de cette pigmentation diffère selon la variété. Les variétés saumonées sont le visage plutôt rouge. Chez les variétés à camail doré (argenté) la couleur va de la couleur d’une mure écrasée jusque presque noir. Les têtes foncées rendent l’Ardennaise un aspect très spécial. Aussi la couleur des yeux, du bec, des pattes et des ongles est foncée. Il existe encore une sous-race, la Sans-queue des Ardennes, qui manque les dernières vertèbres et les plumes de la queue.

 

Variétés : Les variétés les plus typiques sont noir à camail doré (et poitrine lisérée) et noir à camail argenté (et poitrine lisérée) parce qu’elles montrent le mieux les têtes pigmentées typiques. D’autres variétés reconnues sont saumon doré, bleu doré, saumon argenté, doré, argenté et noir. Les mêmes variétés sont reconnues chez la Sans-queue des Ardennes.

Situation : Assez populaire en Wallonie. Rare en Flandres mais l’intérêt monte. Se trouve aussi en France et très rarement aux Pays Bas. Inconnue dans autres pays. La Sans-queue des Ardennes est rare en Wallonie et très rare en Flandres.

 

 

Coq Sans-queue des Ardennes saumon doré