Association pour la Promotion des Animaux de Basse-cour Belges


Association

Grandes volailles

Volailles naines

Canards et oies

Dindons

Activités

Petites annonces

Info utile

Liens

Grandes volailles

|Ardennaise |Combattant de Bruges |Coucou des Flandres |Fauve de Hesbaye |Pondeuse de Zingem
|Brabançonne |Combattant de Liège |Coucou d'Izegem |Herve |Poule de la vallée de la Zwalm
|Braekel |Combattant de Tirlemont |Famennoise |Malines |Poule de Zottegem

Combattant de Bruges

Poule du Comabttant de Bruges bleue

 

Origine : Depuis des siècles on élève des combattants en Flandres Occidentale en le Nord de la France pour des combats de coqs. En 1858 on parle pour la première fois de ‘la race de Bruges’ ou ‘la race de Combat du Nord’. Le premier standard date de 1908. Sans doute le Combattant de Bruges est le plus ancien des trois combattants belges.

Caractéristiques : Comparées avec d’autres races de combattants les poules du Combattant de Bruges sont des très bonnes pondeuses mais pauvres couveuses. Par an elles pondent environ 150 oeufs à coquille crème, qui pèsent parfois même 70 grams. En outre le Combattant de Bruges produit une belle quantité de chair tendre et savoureuse. Il faut se tenir compte que certaines souches sont toujours agressives entre-eux. Alors il vaut mieux d’élever les coqs et les poules séparément. Une fois que la hiérarchie dans le groupe est établie, les Combattants de Bruges sont des animaux calmes. Avec l’attention nécessaire ils peuvent devenir très dociles. 

Combattants de Bruges bleu à camail doré

Aspect général : Le Combattant de Bruges est un cas spécial parmi les autres combattants. Il est caractérisé par sa grande et forte taille et son aspect agressif. Un coq adulte pèse 5 à 5,5 kg et une poule adulte environ 4 kg. Son port est relevé et son dos plat est peu inclinant. Probablement on a voulu trop accentuer ce dos ‘presque horizontal’ pour faire une distinction forcée avec le Combattant de Liège. Quoi qu’en soit, le dos doit être aussi large que long. Les cuisses sont très charnues et les pattes bleu ardoisé sont très fortes, épaisses et assez longues. En contradiction avec la plupart d’autres races de volailles, des ergots chez les poules sont désirés. La tête est très forte avec des sourcils biens développés. Le visage est fortement pigmenté et d’une couleur pourpre rougeâtre jusqu’a presque noir. La combinaison de la forme de la tête et cette couleur très foncée, rend la tête très spéciale et la donne un peu l’aspect de la tête d’un rapace. La crête triple est la plus petite que possible.

Variétés : Il existe plusieurs variétés du Combattant de Bruges mais les variétés les plus originelles sont bleu et bleu à camail doré. D’autres variétés reconnues sont noir, saumon doré, saumon argenté, argenté à épaules rouges, bleu argenté à épaules rouges, noir à camail doré, noir à camail argenté et bleu à camail argenté.

Situation : Très rare. Il ne reste que très peu d’éleveurs en Flandres. Très rare en Wallonie, aux Pays Bas et en Allemagne. 

 

Tête magnifique d'un coq Brugeois