Association pour la Promotion des Animaux de Basse-cour Belges


Association

Grandes volailles

Volailles naines

Canards et oies

Dindons

Activités

Petites annonces

Info utile

Liens

Grandes volailles

|Ardennaise |Combattant de Bruges |Coucou des Flandres |Fauve de Hesbaye |Pondeuse de Zingem
|Brabançonne |Combattant de Liège |Coucou d'Izegem |Herve |Poule de la vallée de la Zwalm
|Braekel |Combattant de Tirlemont |Famennoise |Malines |Poule de Zottegem

Poule de Zottegem

Poule de Zottegem dorée

 

Origine : Le grand spécialiste de volailles renommé Louis Vander Snickt sr. décrivait la ‘Zottegem à tête noire’ pour la première fois en 1899 dans ‘Chasse et Pêche’. Peu est connu sur l’origine de cette race sauf qu’elle vient de la région d’après laquelle est nommée. Quand la Braekel prospérait dans la région de Gand au début du vingtième siècle, les autres régions en Flandres voulaient avoir elles-mêmes une race avec ce dessin magnifique et ces excellentes qualités de ponte. Des nombreuses variétés locales sont développées alors. En Campine on avait la Campinoise, dans la région d’Anvers la poule de Hoogstraten, dans la région de Grammont la poule de Grammont et dans la province hollandaise Brabant du Nord la poule de Chaam. La poule de Zottegem est la seule de toutes ces variétés qui a survécu jusque nos jours.  

Caractéristiques : La poule de Zottegem est une poule de pays très fière qui est très bien adapté au climat belge. Elle est rarement malade et demande très peu pour survivre. La ponte est assez bon et les œufs à coquille blanche pèsent environ 60 à 65 grams. Normalement la poule ne couve pas. Parce que les Zottegem sont très capables de voler, il faut les mettre dans un promenoir assez grand avec une clôture assez haute, sinon elles vont s’échapper.

Aspect général : La poule de Zottegem est identique à la Braekel en type, poids, crête, pattes etc.. Seulement le dessin du plumage diffère beaucoup. Le nom ‘tête noire’ renvoie  au camail de la poule. Environ la moitié aux deux tiers supérieurs du camail sont noirs. La partie inférieure est blanche avec une petite tâche triangulaire au bout de chaque plume. Le dessin barré du reste du plumage ressemble celui du Braekel mais les barres noires sont plus larges ce qui rend l’image totale plus foncée. Le coq de Zottegem n’a pas le camail noir mais blanc. La différence avec un coq Braekel n’est pas toujours très claire mais la couleur des petites plumes qui couvrent le canal auditif donnent sûreté. Chez le coq de Zottgem ils sont toujours gris foncé ou noir, chez le Braekel ils sont blancs.

Variétés : Les variétés reconnues de la Zottegem sont argentée et dorée. Il existe aussi quelques sujets très rares citronnés mais ils ne sont pas reconnus.

Situation : Très rare. Cette race a attiré quelques nouveaux éleveurs en Flandres les années précédant mais elle reste toujours très inconnue. Inconnue en Wallonie et dans autres pays. La variété dorée est menacée.