Le gui sur pommier.

          Foto : Xavier Declerck
 

Coupes du développement du gui sur pommier.
Ces échantillons proviennent d’un importateur de gui de France destiné à la fleuristerie Belge en fin d’année 1999.
Les coupes ont été faites sur bois vert mais elles ne présentaient aucun contraste. Après une année d’exposition aux rayons du soleil le bois a bruni et les cernes sont devenus visibles. Les cernes de la coupe transversale sont plus nets que ceux de la coupe longitudinale. Avant de prendre cette photo j’en avais fait un dessin (voir page suivante). Par après j’avais voulu lisser les coupes avec du papier de verre ce qui a malheureusement effacé les contrastes. De ce fait la qualité de la photo est médiocre. On constate que la présence des suçoirs a stimulé l’arbre à produire des cernes plus larges du tissu vasculaire ce qui confirme ma thèse a ce sujet.

Le gui sur pommier.

  Dessin  : Charles Declerck

Echelle 1/1
Coupe transversale. Deux guis y ont germé en même temps (graine a deux germes) les cernes sont bien visibles.
 
 

  Dessin :  Charles Declerck

Echelle 1/1
Coupe longitudinale. Les cernes sont a peine visibles mais on devine vaguement l’élargissement des cernes dans l’enflure.

Retour