quoid9 home agenda   R.Scott audio presse photos fiche tech.   liens   contact

The Wofo Sextette plays Looney Tunes, Merry Melodies & more
Musique de, et inspirée par Raymond Scott



"Raymond Scott had this fascination for rendering the human mechanical
and the mechanical human."
- Will Friedwald

Wofo est un quintette basé à Gand (B) qui - avec un line-up quasi inchangé depuis 2006 - s'est frayé une voie originale et bâti une solide réputation

Xavier Verhelst (basse) a écrit le répertoire de trois cd, unanimement appréciés par le public et la presse avec des compositions chatoyantes et diversifiées pour Mattias Laga (clarinettes), Michel Mast (sax tenor), Pieter Baert (piano) en Simon Raman (drums).
Coïncidence ou non, ajoutez y une trompette et on obtient très exactement la formation du "Raymond Scott Quintette".
De plus, la musique de WoFo est apparentée à celle de Raymond Scott par son impact instantané et la plasticité de ses compositions.
Et, comme la musique de Scott, celle de WoFo n'est pas vraiment du jazz mais elle y ressemble.


Mais qui est donc Raymond Scott?


Voici ce qu'en dit Steve Schneider : "arguably the most well-known and influential unknown composer since the 16th Century." Et oui, son nom ne vous dit peut-être rien, mais sa musique ne vous est certainement pas étrangère. Elle fut utilisée d'innombrables fois pour des dessins animés. A l'origine pour les "LooneyTunes" et les "Merry Melodies" (Bugs Bunny, Daffy Duck,...), par après dans Popeye, The Flintstones, Tom & Jerry, Batman, The Simpsons,... Amusant à savoir : "Istanbul (not Constantinople)" cite littéralement "Twilight in Turkey"

Raymond Scott (de son vrai nom Harry Warnow) est né à Brooklyn en 1908. En 1934 il compose le tube "Christmas Night in Harlem" enregistré par Louis Armstrong. En décembre 1936 il fonde sa formation de six musiciens au nom bizarre de "Quintette", comprenant entre autres Dave Wade à la trompette, le virtuose du ténor Dave Harris, et le batteur Johnny Williams (père du compositeur de bande son John Williams).

Sa méthode de composition était inhabituelle : en répétition il soumettait quelques idées à ses musiciens, qu'ils devaient apprendre par cœur et sur lesquelles il devaient improviser, et enregistrait tout. Après montage il distillait une version définitive qui devait être respectée scrupuleusement en concert. Pas question d'improviser ! D'oû le mépris des inconditionnels du jazz. Mais le public aimait bien ce genre de "screwy pseudo-jazz" ; parmi ses fans on comptait Igor Stravinsky, Leonard Bernstein, Jascha Heifetz et le jeune Art Blakey.

En 1937 il eut son premier grand succès "Powerhouse", suivi de "Twilight in Turkey", "The Toy Trumpet", "The Penguin", "Devil Drums", "Boy Scout in Switzerland". C'est de ce répertoire que WoFo présente une sélection, complété de quelques compositions originales qui font écho.
En 1943 Scott vendit les droits de ces morceaux à Warner Brothers. Le "musical director" de service était alors Carl Stalling, qui utilisa les musiques évocatrices et plus particulièrement " Powerhouse " pour plus de 120 dessins animés.

Par après Scott dirigea des bigbands pour CBS (avec e.a. Cozy Cole, Coleman Hawkins, Ben Webster et Charlie ShaversShavers … le premier orchestre de ce genre comprenant des musiciens blancs et noirs !), il écrivit pour des publicités et, depuis les années '40 était particulièrement actif dans le domaine du développement d'instruments électroniques.
Dans les années '70 il était chef de service "research & development" du label soul Motown.

Le documentaire "Deconstructing Dad", illustrant surtout l'aspect "électronicie " de Scott fut montré au festival international du fim de Gand en 2012.

Pour en savoir plus sur Raymond Scott : www.raymondscott.com

Mais pour faire un quintette comme Raymond Scott, il faut un sixième homme. L'invité est Jon Birdsong. Jon étudia le jazz et la musique classique à la University of North Texas. On le retrouve à New York et San Francisco dans de nombreux groupes de jazz et de pop comme Calexico en Beck. En 2003 Jon s'établit à Anvers et travaille e.a avec Think of One, FES, Raymond Van Het Groenwoud, dEUS, ... Mais Jon mène aussi ses propres projets comme "Spiral Consort" (spiralconsort.net), un ensemble de conques (de gros coquillages) comme instrument principal. Jon joue aussi d'un instrument splendide de la Renaissance et du Baroque : le cornet à bouquin.

That's all, folks!

Download texte presse


Impresario



www.insidejazz.be










Critique de concert

10 août '12, Bruggenhuis, Overboelare. Critique lu sur http://enola.be

... Het is muziek die Wofo op het lijf geschreven is. Onder leiding van tenorsaxofonist Michel Mast, die bij X-Legged Sally en Flat Earth Society ook al in de weer was/is met door Scott beïnvloede, verknipte muziek, baande dit Sextette zich een trefzekere en soepele weg door een resem van Scotts composities en wat eigen werk van bassist Xavier Verhelst, al ging het concert van start met een bewerking van Heinrich Isaacs “La Morra”, een ingetogen, op knappe harmonieën gesteund stuk uit het begin van de zestiende eeuw. Daarna kwam het werk van Scott, dat van meet af aan onweerstaanbaar catchy klonk.

Het is immers gestoeid op aanstekelijke melodieën, doorgaans uptempo en de blazersarrangementen klinken fris en met schijnbaar achteloos gemak in elkaar gestoken. Stukken als het lekker wegpompende “The Penguin” en het vaag naar klezmer neigende “Devil Drums” zijn opgewekt, leunen aan bij de hoempapa en lieten steeds een mooie wisselwerking tussen de blazers horen. Samen met klarinettist Mattias Laga en gastkornettist Jon Birdsong vormde Mast een weerspiegeling van de frontlinie van Scotts Quintette, waarbij het samenspel dynamisch bleef door de rond elkaar kringelende en over elkaar huppelende lijnen.

Het opvallendste stuk in de eerste set was waarschijnlijk ”Boy Scout In Switzerland”, dat er net iets explosiever en zotter aan toeging, met ratelend drumwerk van Tom Wouters, de gehamerde piano van Pieter Baert en een ietwat exotische feel die in veel jazz van de jaren dertig, die van Ellington, Basie & co, de kop op stak. Eigen composities “Soon The Sfinxes” en “The Singing Of Numbers” lieten dan weer horen dat de band zich die stijl goed eigen gemaakt had. Vooral het laatste, terend op tricky timing en volgestouwd met start & stop-momenten, was heel amusant. Het werd meteen ook duidelijk waarom Scotts werk de voorbije decennia terug opgepikt werd door popbands als They Might Be Giants, Soul Coughing en zelfs gebruikt werd in The Simpsons.

De eerste set (een zevental composities in amper veertig minuten) werd in een recordtijd van tafel geveegd door de tweede set (evenveel in vijfentwintig minuten), met een knap bewerkte versie van “It Don’t Mean A Thing”, een statig, aan bombastische Romeinenfilms herinnerende “Suicide Cliff”, en opnieuw een handvol feestnummers die deden denken aan de tijden van swing jazz, foxtrot en charleston, grootstedelijke clubs ten tijde van de drooglegging en opwaaiende baljurken. Scotts bekendste compositie, “Powerhouse”, was daarbij de kers op de taart, al werd nog eens teruggekeerd met een hernomen “The Penguin”.

Echt zot werd het nooit, maar er werd wel voortdurend gespeeld met humor en radde tempoversnellingen binnen de krappe composities van Scott, die zelfs na vijfenzeventig jaar nog altijd charmeren. Het was bovendien eens plezant om dit soort muziek te horen langs de oever van de Dender, met al even kierewiete krekelsymfonieën als pauzemuziek.

Guy Peters



Video

ParkJazz Kortrijk, 28 octobre 2012








Wofo plays Raymond Scott, 1 mai 2012, "Boekentoren", Gand, video: Ivan Sorée.




















Audio

Ecoutez notre repertoire Raymond Scott, enregistré lors des Hamsessions, sur
www.myspace.com/wofo!

Et içi les autres pieces de notre Hamsessions programme:
- It don't mean shit

- The singing of numbers

- Soon the sphinxes...




Foto's

the WoFo sextette, sept. 2012, photos Frank Bassleer





the WoFo sextette, Boekentoren Gand 1 mai 2012, photos Frida Leroy





photo Geert Roels




photos Cees van de Ven





the Raymond Scott crew, 16 april 2012, photos Frida Leroy









































View My Stats